Se lever, p0ur échapper à l'emprise de la nuit. Se remplir, puis se d0nner l'illusion d'exister.

Se vider, p0ur apaiser une ang0isse. S0urire, p0ur passer inaperçu. Marcher, vite, p0ur ne pas penser.

Se c0ucher, p0ur s0uffler. S'end0rmir, p0ur pl0nger dans l'0ubli... Avant le n0ir. Puis t0ut rec0mmencer.

Chaque j0ur est l'inlassable répétiti0n du précédent.

Pris0nnière de l'év0lution cr0issante de ce m0nde tr0p lourd, tr0p grand, elle a ch0isie de s'enfermer dans sa bulle, s0n m0nde. Son Vomi. Son ventre vide. t0mbée dans une spirale, une b0ucle sans fin.

Une 0bsessi0n, un 0bjectif. 0n 0ublie al0rs n0tre impuissance et surt0ut, n0tre insignifiance.

Un peu paumée, elle fl0tte à c0ntre c0urant, se laisse ball0ter dans cette suite ininterr0mpue de vagues, de plus en plus f0rtes. Elle n'essaie pas de résister à l'0uragan, car après maints échecs, elle a c0mpris que sa vol0ntée seule ne suffisait pas.

Al0rs elle subit, les gens s'en vont les un après les autres, mais elle elle reste, chaque j0ur un peu plus seule, un peu plus fermée, un peu plus 0bsédée, un peu plus triste....

Je ne me fais plus d'illusi0ns...

Capturer